LA BOITE MAGIQUE


Un conte écrit et une documentation faite par les élèves italiens, roumains. espagnols, macédoniens, irlandais, grecs dans le cadre du Projet eTwinning "La Boite Magique" coordonné par les professeurs ci-dessous:


codedefinitif.jpg

AVANT PROPOS

Les contes de fées commencent ainsi: Il était une fois, il était au temps jadis, car si n’était, point ne conterait… en ce qui concerne notre écriture collaborative, elle est en train de se développer, mais l'histoire s'est déroulée bien avant, il y a quelque temps et si vous êtes intéressés d'apprendre ce qui s'est passé, restez avec nous et, en vous blotissant au fond de vos fauteuils, accompagnez-nous et soyez nos témoins dans cette aventure collective.
Parce que le voyage a été toujours la métaphore de l'evolution, du progrès, car un itineraire suppose un point de départ et une arrivée, à travers plusieurs épreuves que les personnages doivent franchir pour acquérir de la sagesse, du courage etc.(souvenez-vous de la recherche de célèbre sorcier Oz!), notre conte aura pour sujet un voyage. Mais ce n'est pas un voyage habituel, chers lecteurs! En plus, ne soyez pas etonnés si nos personnages vont voyager chaque fois avec un autre moyen de transport, la littérature rend tout possible et si une fois ils voyagent sur un beau nuage, cela arrive lorsque notre cher oiseau doit se reposer, ou bien lorsqu'il doit rencontrer d'autres enfants. Nos personnages ne sont pas uniques, partout dans le monde il y a des enfants qui attendent la caresse de l'amitié, mais notre conte est unique justement parce que le témoignage de cette experience-ci existe et que cette écriture en a jailli ... .
Notre conte est un plaidoyer pour l'amitié, en prenant comme outil de communication, le français, afin que notre voix puisse être reconnue et comprise par plusieurs enfants dans le monde entier. On s'adresse aussi aux enseignants et aux grandes personnes qui n'ont pas oublié qu'ils ont aussi été des enfants, comme disait Saint-Exupéry; mais si vous êtes trop occupés pour nous joindre, laissez donc vos élèves et enfants partager avec nous ces précieux instants pour passer au-delà de la réalité dans la fiction, grâce à la lecture, pour franchir le seuil et effacer cette frontière qui existe entre le réel et l' imaginaire, car ce ne sont pas des choses habituelles que vous allez apprendre, c'est une aventure fantastique qui va surgir dès que vous passerez à la page suivante. Bonne lecture!
......................................................................................................................................................
CHAPITRE 1
Ce jour-là, il ne faisait pas froid, on aurait cru un jour de
printemps, on devinait un soleil timide qui n’osait pas se montrer, mais
qui faisait pourtant de la lumière et l’air était assez tiède pour
un match de football parfait. À cette heure matinale,
dans la clairière déserte, sur un terrain improvisé, les
enfants s’étaient déjà réunis autour du ballon et le jeu battait son
train.
Mais lorsque Ion tombe et se casse le genou, il est vite
remplacé car le jeu doit continuer, tandis qu’il cherche une feuille
assez grande pour la coller sur la plaie de son genou.
Clopin-clopant, le voilà devant cet arbuste dont les feuilles
semblaient parfaites pour guérir un peu la douleur. Alors qu'il était
assis et faisait attention à son genou l’autre jambe toucha un
objet quelconque, une boîte quelconque. Il s'en empara et d'
un coup, il la lança dans l’air; d’ailleurs Ion était un parfait
joueur, et la boîte fut projetée dans les branches d’un arbre et y resta
fixée.
-Quoi ? Tu t’entêtes d’y rester ? Pensa-t-il
Il grimpa au tronc de l’arbre et prit la boîte pour continuer le
football tout seul, vu que ses copains s’étaient dispensés de son
talent. Il se sentait seul, il aurait aimé au moins qu’ils
s’intéressent à son genou, mais non, ils l’avaient quitté. Ses
pensées l’envahissaient et pendant ce temps –là ses mains jouaient avec
la boîte qui deviendrait de plus en plus un objet précieux, son jouet, le
témoin de sa solitude et de son désir de montrer son amitié aux autres.
Des bribes de conversations et d’images tournaient dans sa tête, il était
en train de rappeler même le projet de correspondance multinationale de
l’école où il ne participait plus car il ne maîtrisait pas
suffisamment le français…
À un moment donné, il remarqua que la boîte n’était pas vide, il y avait
quelque chose dedans.
Plein d'émotion, Ion ouvra la boîte et en tira un morceau de papier sur
lequel il y avait une sorte de message ou une lettre.
La voix tremblante, Ion lit le message:



L’amitié est une fleur
Qui pousse dans nos coeurs.
Pour l’avoir, il faut semer
Sa graine dans la terre.

Il faut l’arroser ensuite
Car elle pousse pas très vite.
Elle a besoin de chaleur
Qui vient aussi du cœur.

De lumière elle a besoin,
Garde-la tout près, pas loin
Parle-lui chaque jour aussi,
Pour la voir ainsi grandir.

Quand la fleur est grande et belle
Ne la quitte pas, au contraire,
Continue ce que je t’ai dit
Pour qu’elle vive à l’infini.




A peine finit-il de lire le message qu'un oiseau surgit près de lui
comme un éclair .
-Bonjour!
-D'où viens-tu?de l'intérieur de la boîte? Mon Dieu, un oiseau qui
parle!!! C'est incroyable! C'est éblouissant...external image 30272_1486313516445_1192114235_1383358_4435846_n.jpg
-Oui, oui je parle français; je suis un oiseau francophone...faisons
connaissance; je m’appelle Amitié.
-Enchanté de te connaître. Moi je suis Ion.
-C'est un peu étrange pour toi de me voir parler? demanda l'oiseau en
clignotant de ses yeux noirs et magiques.
-Un peu? Mais c'est éblouissant! Personne ne me croirait si je le racontais,
on me prendrait pour un menteur...
-Sois tranquille, mon cher Ion. La vie nous réserve plein de surprises
et tu es en train de les découvrir à côté de moi...je te promets une
belle aventure, car tu me sembles un peu triste et seul..
-Oui je le suis, mais un peu...
-Dis moi la raison de ta tristesse; de ce que je sais sur toi, tu es un bon garçon, c'est impossible que tu sois sans amis,
personne ne devrait être seul...
-Ce sont mes amis qui m'ont oublié dans ce match de football...en plus
c'est la classe de français qui me fait de la peine...
-Quoi, tu as des problèmes avec ton français? Et moi qui étais
convaincu que tu avais la bosse des langues...tu n'aimes
pas le français??? Je serais deçu d'apprendre une telle nouvelle, mon
cher...
-Non, non, pas du tout, j'aime le français, mais, vois-tu, je ne me
débrouille pas très bien, et pour le projet je n'ai pas été
selectionné, tandis que beaucoup de mes copains y participent..
-Le projet? Quel projet? Je sais un tas de choses sur toi, mais
ça m'échappe cette fois-ci...Raconte-moi, j'aimerais t'aider...
-Il s'agit d'un projet de jumelage entre notre école et d'autres écoles
francophones; ils écrivent des lettres, se rencontrent en ligne, font
des dessins et tant d'activités, ils participent même à l'écriture d'un
conte collectif, choses que j'aimerais moi aussi faire...tu sais, depuis
la sélection faite par notre prof j'ai fait beaucoup de progrès en
français dans le but de participer moi aussi à cet échange collectif,
mais, malheureusement c'est un peu tard....
-Je comprends...laisse-moi réfléchir, je vais trouver une solution pour
ton malheur...
-Si au moins je pouvais rencontrer ces enfants desquels mes camarades
de classe parlent toute la journée à l'école, dit Ion.
-ça sera comme tu veux, Ion, dit l'oiseau, mais avant, ferme les yeux
quelques secondes!
Et comme le temps est une convention et il peut se rétrécir ou augmenter
selon la subjectivité des gens, voilà ce qu'il est arrivé pendant ce
temps ou Ion tenait ses yeux bien fermés. Et si cela ne vous semble pas
véridique, alors, je vous invite à lire pour le croire:

Il y avait une Boîte
Magique où se sont rencontrés des enfants de douze et treize ans: Adriano, Ion, Brian, Eleonor,
Veronika et Yannis. Ils venaient de pays lointains et
différents. Mais sont-ils vraiment différents? Comme nos amis étaient très
curieux et désireux de savoir tout sur la culture, la civilisation, la
vie, les fêtes, les traditions des autres, ils décident de quitter leur
pays pour découvrir le merveilleux monde de leurs amis, leurs pays,
semblables et différents en même temps: Italie, Roumanie, Irlande,
Espagne, France, Grèce, Macedoine. Aussitôt dit aussitôt fait!
- On pourrait voyager
en avion! dit Yannis, c'est plus rapide et plus commode. C'est une idée,
répond Eleanor à moins qu'on puisse choisir un autre moyen
plus agréable et confortable.
- C’est à dire? dit Veronika timidement.
-Un petit, doux et moelleux,
nuage ! répondit Eleanor.
-Comment t'appelles-tu, joli nuage rose ?external image nor.jpg?width=721

-Je m'appelle
Amitié. Je voyage partout, je ne connais pas de frontières!
- Alors c'est toi qu’il nous faut! Est-ce que tu peux nous emmener par nos pays? Tu sais, beau nuage rose, que nous faisons partie du projet "La boîte magique"? pour nous c’est d’importance fondamentale de découvrir les trésors cachés dans cette boîte….
-D'accord!
-Pour le debut on peut voyager a dos d'oiseau. Je vous presente mon ami, l'oiseau Amitie, comme le nuage! dit Ion enchante de presenter l'oiseau a ses amis.
Allons-y! L'oiseau Amitie et le nuage Amitie nous porteront partout dans l'Europe.
C'était la fin du mois de décembre et bientôt Le Nouvel An
annonçait son arrivée.
-Dépêchons-nous! Vite, en route,
pardon, en vol, dit Ion qui était impatient de revoir son pays natal. C’est ainsi qu’un beau jour de
décembre, ce groupe de joyeux enfants partit pour un long et fantastique voyage…
C’était une très belle journée de soleil, dans le ciel bleu et
serein on voyait défiler un joli et léger nuage rose avec des enfants heureux dedans qui chantaient des chants de joie dans toutes les langues:

Alunelul, Alunelul/Girotondo, Girotondo/Notre petite et belle ronde
Hai la joc/E' per voi/C’est pour vous
Să ne fie , să ne fie/I bambini, I bambini/Les enfants de tout le monde
Cu noroc/E poi noi./Avec nous.
Cine-n horă o să joace/Girotondo con il ballo/La ronde qui sait danser
Mare, mare se va face/Sarà grande e da sballo/Sera grande et à tous chère
Cine n-o juca de fel/Chi non lo vorrà più fare/Qui ne voudra pas jouer
Să rămână mititel/Riusciremo a far danzare./Tout petit il va rester.


AU LECTEUR MAINTENANT:

I QUESTIONS ET SUJETS A REFLECHIR

1)Comment imaginez- vous le portrait de Ion?
2)Comment s’appellent les enfants et quelle est leur nationalité?
3) Qu’est-ce qu’il y a dans la boîte?
4) Quelle langue parle l’oiseau parlant?
5)Pourquoi Ion est triste?
6)Qui est Amitié?
7) De quels pays les enfants arrivent?
8)Si cet oiseau pouvait te rendre une visite aurais-tu quelque chose de special lui demander?
9)Essaie d'ecrire en quelques lignes ton avis sur l'amitie, sur le modele de la poesie que tu viens de lire.

II POUR EN SAVOIR PLUS- DES PROVERBES SUR L'AMITIE

1. DES PROVERBES GRECS
-Tu dois aimer ton ami avec tous ses defauts=ΑΓΑΠΑ ΤΟΝ ΦΙΛΟ ΣΟΥ ΜΕ ΤΑ ΕΛΑΤΤΩΜΑΤΑ ΤΟΥ
-Dis-moi ton ami pour que je te dise qui tu es=ΠΕΣ ΜΟΥ ΤΟ ΦΙΛΟ ΣΟΥ,ΝΑ ΣΟΥ ΠΩ ΠΟΙΟΣ ΕΙΣΑΙ
-Celui qui a trouve un bon ami,il a trouve le plus cher tresor=OΠΟΙΟΣ ΒΡΗΚΕ ΦΙΛΟ ΑΚΡΙΒΟ,ΒΡΗΚΕ ΜΕΓΑΛΟ ΘΗΣΑΥΡΟ
-Le bon ami nous le voyons au besoin=Ο ΚΑΛΟΣ Ο ΦΙΛΟΣ ΣΤΗΝ ΑΝΑΓΚΗ ΦΑΙΝΕΤΑΙ

CHAPITRE II


-Si on composait de petits poèmes en racontant l'événement qui vient de se passer:le Noël?Qu'est-ce que vous en dites?
-On est d'accord , Ion , mais à toi de commencer.
-En hiver on fait de la luge ,
On fait du patinage et on fait du ski,
Des bonhommes de neige on décore.
On joue aux boules de neige en riant
Et on chante des chants de Noël. Eleonor?
-Il a des yeux doux,
Il est tout souriant,
Il est gros mais gentil.
Mais c’est qui ?
Oui,c’est lui.C’est le père Noël !
-C'est à toi de continuer ,Brian ,dit Ion.
-Le sapin est décoré
Et les bougies sont allumées,
On chante autour des parents
En attendant les cadeaux mérités.
-Très bien,les amis .Permettez-moi de continuer,dit Veronika.
-On t'écoute mais pense plus vite car on devient trop curieux , dit Yannis en souriant.
-Les flocons tombent un à un du ciel
Et moi,dans le silence de la nuit,
Je regarde par la fenêtre dans la rue
En espèrant que Noël m’apportera sa joie .

et ils regardaient les yeux grands ouverts le tapis coloré des paysages au dessus desquels ils flottaient. Quel état merveilleux, se sentir impondérable !
-Amitié, tu es la merveille qui fait la vie si belle !
Tremblant d’émotion et pas du tout à cause du froid qu’ils ne sentaient même pas, ils étaient si heureux... ils regaradaient avec curiosité le jeu de couleurs et des formes qui se mélangeaient comme un film qui se déroulait sous leurs yeux. Ils étaient voisins avec les nuages et
quelquefois des oiseaux passaient près d'eux
.external image image-2009-06-25-5859160-56-dunarea-cazane.jpg
-Ce ruban bleu que vous voyez c'est le Danube qui arrose notre pays, dit Ion et maintenant on va passer au dessus des anciens bois de Valachie, seulement quelques-uns ont survécu au temps qui passe. Autrefois, il y a des siècles , il y avait des forêts si épaisses que les envahisseurs ont appelé cette région la forêt folle-en turque-deli orman et de nos jours le département qui correspond à cette région s'appelle Teleorman.
-Regardez, regardez! crie Adriano. On voit les Carpates, ces montagnes ne sont pas très hautes, mais elles sont magnifiques! Ion, on vole au-dessus de la Roumanie!
-Vraiment! Je vois les plus hauts sommets des Carpates:"Omu" et "Moldoveanu".
-Mais le ciel brille! Ce sont des feux d'artifices! Regardez! external image revelion%2B2010%2Bromania.jpg
- C'est le Jour de l'An. À minuit, à la rencontre des ans, le vieux et le nouveau, les jeunes gens font feu pour annoncer l'arrivée du Nouvel An et le départ du Vieux. Le feu d'artifice éclaire tout: ciel, arbres, maisons, hommes. On survole Bucarest, la capitale de Roumanie. Cette belle ville, la plus grande de la Roumanie a une histoire très intéressante.
- Raconte-la nous, Ion, en quelques mots, le prient à la fois tous les amis.

La ville fondée en 1459 était alors la capitale de la Valachie. En 2003, la population de la ville est de 2 082 000 habitants, avec une aire urbaine de presque 2 500 000 habitants.
Selon la légende, le nom de la ville vient de Bucur, un berger qui s'est établi le premier sur l'emplacement actuel. Comme, en roumain, bucur signifie joie, de nombreux écrivains roumains surnomment Bucarest la ville de la joie.
-C'est très intéressant! dit Adriano. Et la joie jaillit de partout.J'entends des cris de joie et des chansons.
-On atterrit? demandent tous les enfants curieux et impatients de voir ça de plus près.
- Cette nuit est considerée comme la plus longue, parce que personne ne dort. Les jeunes gens sortent dans la rue, chantent , dansent, boivent du champagne, se rencontrent et s'amusent entre eux . Ils saluent l'arrivée de la Nouvelle Année. Les plus âgés restent chez eux autour d'un bon repas. La tradition populaire dit que pour savoir quel sera le mois le plus pluvieux de la nouvelle année, à minuit , on coupe un oignon et on sépare douze feuilles qui correspondent aux mois de l'année et dans lesquelles on met un peu de sel et on les laisse sur la table jusqu'au lendemain. La feuille qui contient le plus d'eau correspond au mois le plus pluvieux et de la même façon on découvre le mois le plus sec.
Nos petits voyageurs étaient ravis devant ce spectacle fantastique, toutefois ils étaient un peu fatigués.
Ils avaient besoin de repos, de quelques heures de sommeil; il y en avait même quelques-uns qui baillaient à se décrocher leur mâchoire...
-Je vois bien qu'il est temps pour tout le monde de faire dodo...Choisissons une place pour s'abriter pendant la nuit, dit ....... d'un air protecteur.
-Et si l'on demandait de l'hébergement chez une famille?
-Bien sûr, les roumains sont reconnus pour leur hospitalité;savez-vous que selon notre tradition nous accueillons les gens avec du pain et du sel ?
-Là, je vois une petite maison, allons-y!
Après avoir frappé à la porte, au bout d'un petit moment, un vieil homme ouvrit en les faisant entrer . Il faisait chaud et ça sentait bon.external image decoratiuni-masa-craciun-04jpg_b.jpg
Les narines des enfants frémissaient en sentant les vapeurs car sur la table il y avait du pain frais et des plats typiques roumains:feuilles de choucroute farcies de hachis de viande avec polenta,des saucissons et du rôti , des brioches et de la tarte à la citrouille;il y avait des noix et des pommes et du vin rouge.
Un grand sapin, brillant à cause de ses belles parures, dominait la pièce. Les objets traditionnels, rangés chacun à sa place, inspiraient un air de familiarité.
Assis autour de la table, ils formaient ainsi une seule famille;les enfants étaient fascinés, ils n'osaient même pas dire un mot, seul leurs visages dévoilaient leur joie et leurs yeux enregistraient sagement tout, tandis que leurs bouches avalaient les délicieux plats.
Soudain des voix d'enfants s'entendirent au dehors:
-Ce sont les enfants déguisés conduisant une charrue miniature en bois, sonnant des clochettes et récitant des petits poèmes traditionnels.
-Cette tradition ancienne s'appelle ,,Pluguşorul'' dit Ion à ses amis.Il y en a plusieurs chez nous, vous le savez? external image 68817_147plugul.jpg
Les chanteurs firent leurs voeux, la cour résonna de leurs voix et la vieille femme leur donna de l'argent.
Les enfants se réunirent autour du vieux couple .
-Voudriez-vous nous raconter les habitudes et les traditions roumaines liées aux fêtes d'hiver?
- Avec plaisir!r répondirent-ils ensemble...

CHAPITRE 3


Mes enfants, les fêtes d'hiver débutent le 6 Décembre, le jour de Saint Nicolas et finissent le jour de Saint Jean, le 7 Janvier.
- Oh, c'est un mois entier de fêtes et de traditions! Nous voulons savoir tout!
- D'accord, d'accord! On dit que la nuit du cinq décembre Saint Nicolas arrive dans les maisons des gens et met des cadeaux dans les chaussures des enfants sages.C'est à partir de ce soir là que chaque famille de Roumains commence à décorer le sapin, mais c'est vers la fin décembre que les traditions, les fêtes religieuses et populaires se déroulent...
-Chez nous aussi, dit Adriano, on décore les sapins dans cette période mais la nuit du 24 décembre c'est Papa Noël qui apporte des cadeaux aux enfants sages et en plus la nuit du 5 janvier la Befanaexternal image befana.jpg arrive avec beaucoup de gourmandises (bonbons, chocolats etc etc) et cette vieille dame en remplit les chaussettes des enfants sages tandis qu'aux mauvais enfants elle laisse du charbon et des oignons...Heureusement je n'ai jamais reçu de charbon!-
-Mais ce n'est pas encore fini, dit le vieux monsieur. En Roumanie en hiver il y a une longue période de fêtes et pour les enfants c'est merveilleux! par exemple le 20 décembre....
c'est le jour de l'Ignat, on sacrifie le porc et on prépare des produits de charcuterie spécifiques.
- Aimeriez-vous connaître l'histoire de St.Ignat?intervient la vieille.
-Certainement, crièrent les enfants à la fois.
-Conformément à la coutume , le jour de S. Ignat , on sacrifie les porcs.Tous les membres de la famille attendent impatiemment cet évènement.
-C’est un entier rituel, dit Ion. On dit que le porc rêve du couteau la nuit du dix-neuf au vingt décembre. Je me souviens comment mon père faisait les preparatifs pour ce jour d’Ignat , mais le souvenir qui me trouble toujours c'est que nous, les enfants, nous y assistions avec pitié et les larmes aux yeux. D’ailleurs, je ne pouvais pas participer a cet événement, je me cachais dans la chambre la plus lointaine pour ne pas entendre les cris du pauvre animal et je pleurais à chaudes larmes.
- Calme-toi, Ion, dit Eleonor d’une voix douce. On aimerait connaître , s’il te plaît, les bons mets que ta mère préparait à cette occasion.
- Je vous propose, les amis, au lieu de décrire les plats qu'on en mange ce serait mieux car il y en a tant qu'on a vraiment l'embarras du choix.
-Oui, tu as raison, qu'on mange avant tout, dit Brian tandis qu'elle avalait déjà une bonne bouchée de rôti.
Ion luttait avec un morceau de polenta qu'il mélangeait avec du fromage en lui donnant une forme attrayante comme un véritable maître du modelage.
-Mmm, c'est la fête de la boustifaille, dit Brian en riant.
La vieille dame dit: - sers-toi, c'est du rôti de dindon dans ces plateaux-
-Oui, je viens d'entamer cette portion.
-Moi j'ai passé déjà aux gâteaux; c'est ma faiblesse, dit Eleonor.
-Cela se voit, lui répliqua Yannis, en faisant un clin d'oeil à Brian.
-Tais-toi, bavard!
-Ion, fais- les cesser, demanda Adriano. Ils continuent de se moquer...hehe, qui s'aime se taquine, dit-il d'une voix basse.
-Mais tu verses de l'huile sur le feu, j'ai entendu ton commentaire.
Alors, Ion intervient d'une voix conciliante:
- Aimeriez-vous connaître le légende de Baba Dochia ?demande Ion.-Oui,bien sûr! répondent les enfants en choeur avec des yeux tout curieux.
-Eh bien ,mes amis,répondit Ion tout fier,
dans la mythologie roumaine, Baba Dochia (la vieille Dokia) personnifie l'impatience du monde pour le retour du printemps. « Babă » se dit d'une femme d'un âge très avancé.On connaît deux légendes que le peuple roumain a perpétré . De plus, on parle des « zilele babei » (jours de la vieille femme), les premiers neuf jours du mois de mars, en raison du temps souvent très changeant.
Légende 1 : Baba Dochia a un fils: Dragomir ou Dragobete , qui épouse une fille contre la volonté de sa mère. Dochia maltraite sa belle-fille en l'envoyant cueillir des baies dans la forêt fin février. Dieu apparait à la fille comme un vieillard et l'aide à sa tâche. Lorsque Dochia voit les baies elle croit que le printemps est venu et part dans les montagnes avec son fils et ses moutons. Elle porte 12 peaux de mouton.Elle s'en débarrasse donc, mais surprise par le gel, meurt avec ses animaux. Son fils gèle avec de la glace dans la bouche pendant qu'il jouait de la flûte.
-Très interéssant!Continue,s'il te plaît!
-D'accord,avec plaisir.
Légende 2 :Dochia est la fille de Décébal, roi des Daces.external image 4960_NpAdvHover.jpg Lorsque Trajan conquit une partie de la Dacie, Dochia part dans les montagnes pour ne pas se marier avec lui. Elle se déguise en berger, mais enlève ses peaux et va mourir gelée de froid avec ses moutons. Elle se transforme en rocher et ses animaux en fleurs.external image 95989782_18b757c761.jpg
Dans les Carpates, dans les Monts Bucegi, il y a des formations rocheuses appelées « Babele » (les vieilles femmes).On sait par ailleurs que les montagnes était des lieux sacrés pour les Daces. Ils y allaient pour entrer en contact avec Zamolxis/Zalmoxis.
-Nous sommes vraiment fascinés.Vous avez tant de légendes et de traditions!On n'a plus sommeil, on doit tout apprendre, dit Eleanor
-Cela ressemble un peu à la situation des Mille et une nuits, dit Adriano. On raconte et on écoute des histoires jusqu'à l'aube.
-Alors, continuons le fils de contes, dit le vieux, mais avant permettez-moi, mes enfants, de remplir ce verre avec du vin pour trinquer avec ma femme car il est déjà minuit et nous avons, comme vous aussi, cette tradition...Allez, prenez vous aussi un peu de cette boisson douce pour les enfants.
-Bonne Année!
-La mulţi ani!
-Kali Xronia! external image revelion.jpg
-Feliz Ano Nuovo!
-Nowego Roku!
-Buon Anno Nuovo!
Srekna Nova Godina!

-Et Bon Anniversaire, ma femme! Le premier jour de janvier, chez nous, on fête La Saint Basile et comme ma femme s'appelle Vasilica, c'est son anniversaire! Tous se rejouissaient et étaient enchantés de passer de si bons et agréables moments en Roumanie!. Le matin, l'Italien, l'Irlandais, l'Espagnole ont été très étonnés de voir les petits du village qui étaient venus chez la famille pour "semer", une autre habitude roumaine. Le premier jour de la Nouvelle Année, on visite les proche-parents et les amis, on lance des grains de blé vers les hôtes ou des grains de riz , exceptionnellement, quand le blé manque! . On souhaite que la famille soit riche, saine, heureuse et qu'elle se rejouisse d'une bonne, abondante et prospère Nouvelle Année . Amitié leur rappelle qu'ils doivent s'en aller et ,enchantés d'avoir appris de si intéressantes choses sur les fêtes roumaines, les enfants remercient leurs hôtes sympatiques , leur disant "Au revoir" et se mettant en route.

CHAPITRE 4


Doucement on se dirige vers la ville de Braila. C'est le six janvier. Les roumanis fêtent l'Epiphanie, une grande fête religieuse. A la mémoire du Saint Ioan de la Bible qui a baptisé Jésus dans les eaux de l'Epiphanie, les prêtres ortodoxes sacrent les eaux et pendant huit jours on boit cette eau bénite. Comme il fait extremement froid on dit qu'il fait " un froid de loup" et, pour cette cérémonie on sculpte des croix en glace. Les enfants ont assisté à une autre coutume liée à cette fête: au bord du Danube, les prêtres ont jetté une croix en bois dans l'eau et plusieurs jeunes gens se sont jettés à l'eau pour l'attraper.
boboteaza-1.jpg
boboteaza-1.jpg
Celui qui est plus rapide et a la chance de la saisir, gagne un prix.
- Dépechons-nous, dit Ion, demain c'est la Saint Jean, la fête de tous ceux qui s'appellent Jean, donc, je vous invite à ma fête! Il faut que nous arrivions à Silistea, mon village natal. Ma mère a preparé de bon plats pour cette occasion.
-Bonne fête! crièrent-ils tous à la fois impatients d'arriver chez Ion pour goûter les bons mets traditionnels d'Oltenie, une belle région située au sud de la Roumanie.
-Un moment, j'ai oublié de donner une sorte de conseil aux filles, pour la veille de l'Epiphanie, dit Ion.
-Ah, bon. Lequel? demanda Eleonor.
-Et pourquoi seulement aux filles?
-Parce qu'il s'agit d'une tradition qui existe dans quelques régions de la Roumanie et les croyances liées à celle-ci concernent les jeunes filles.On dit que le jour de l'Epiphanie les jeunes filles pourraient voir par avance leurs maris.
-Impossible!
-Laisse-le continuer, s'exclama Veronika
-Cela doit être intéressant pour toi, s'amusa Yannis...qu'en dis tu, Adriano?
-Taisez-vous! Je t'en prie, Ion, raconte-nous encore.
-Les légendes disent que les jeunes filles peuvent demander au prêtre de leur donner du basilic-de l’herbe royale du baptême fait le matin de l’Epiphanie-qu’elles posent ensuite sous leurs oreillers et elles rêvent leurs maris. Pourtant, le lendemain elles doivent faire attention en se réveillant, car afin de se souvenir du rêve elles ne doivent pas regarder vers la fenêtre (pour réussir à se souvenir le rêve) sinon elles oublient tout-cette tradition liée à la mémoire des rêves est valable encore chez les roumains pour tous les jours de l’année.
-Alors, l'année prochaine, l'on saura quoi faire, dit Eleonor.
-Je pourrais deviner le personnage principal de ton rêve, plaisanta Brian.
-Et pourquoi un amour adolescent doit être un sujet de blagues et d' ironies, continue Jean. Rappellez-moi, dès qu'on arrive à Silistea, de vous raconter quelque chose d'intéressant sur l'amour, tel comme il est envisagé dans les traditions populaires roumaines.Ainsi, saurez-vous que ce sentiment est quelque chose de sérieux.
-On pourrait t'écouter maintenant pendant le vol vers Silistea, si tu veux.
- Sachiez-vous que le 24 février, chaque année, les Roumains célèbrent la fête de l’amour, la fête de Dragobete? Aujourd’hui on oublie souvent les coutumes et les croyances liées à cette journée, mais elles sont si riches et surprenantes à un tel point que les Roumains pensaient que ce jour là les frontières du possible pouvaient être franchies , le jour où toute merveille était imaginable.
Traditionnellement, on dit que les jeunes s’habillaient de beaux vêtements et, si le temps le permettait -s’il n’y avait pas trop de neige-, ils partaient faire une promenade aux alentours, tout en chantant et cherchant les premières fleurs du printemps.external image sanzienele.jpg
Les filles ramassaient des perces-neiges et des fleurs jaunes qu’on appelle en roumain sânziene- gaillet jaune, galium verum en latin, qu’elles mettaient après à l’icône jusqu’au jour de SÄNZIENE ou DRAGAICA -le 24 juin- lorsqu’elles les jetaient le long des rivières…
La tradition populaire dit aussi que le matin de ce jour-là les filles lavaient leur visages et leurs cheveux avec de l’eau provenant de la neige fondue pour le seul but d’être belles.
On pensait que si quelqu’un ne célébrait pas cette fête alors il risquait de ne pas tomber amoureux pendant toute l’année jusqu’au jour du nouveau Dragobete. Les jeunes devaient donc se rencontrer ce jour- la, à tout prix, pour avoir de la chance dans leur amour partagé.
Ce jour est, conformément à la tradition populaire, la fête de l’amour partout dans le monde des oiseaux aussi, et l’expression” Dragobete embrasse les jeunes filles” résonne dans tous les coins des villages.
-Mais qui est-ce ,,Dragobete''?external image 68787_dragobete_11.jpg
-Dragobete est une représentation mythique roumaine, associée quelquefois à NAVALNIC, celui qui faisait les jeunes femmes et jeunes filles tomber amoureuses, raison pour laquelle La Mère de Dieu l’a puni en le transformant en fougère.
D’autres chercheurs disent qu’il serait le fils de Baba Dochia, un autre personnage de la mythologie roumaine, que vous connaissez déjà. Du point de vue étymologique, le nom vient soit du slavon, soit de l’ancien roumain-la langue des Daces.

CHAPITRE 5

-Saviez-vous que chez les roumains le symbole du printemps est « martisorul »(pluriel « martisoare ») ,mot qui est aussi le nom populaire du mois de mars,mot qui a des origines latines?dit Ion
-Ah bon? raconte-nous encore des choses sur ce symbole,s'il te plaît! demande Yannis
-Confectionnés traditionnellement de fils tressés rouges et blancs- Le rouge symbolise l’hiver ,couleur du feu,du sang , couleur atribuée à la vie donc à la femme et le blanc le printemps, couleur de la neige,des nuages,couleur atribuée à l’homme.-on leur ajoute des symboles de la fortune (trèfle à quatre feuilles,fer à cheval,ramoneur mais aussi des fleurs ,animaux,feuilles ,cœurs etc.On les porte à la vue du côté gauche au moins jusqu’au 8 mars.
On offre ces symboles aux personnes que l’on aime ou que l’on connaît et respecte accompagné de perce-neiges(ghiocei) mais aussi des fleurs plus chères.
-Mais d'où vient cette tradition?
-Eh bien,mes chers amis,au temps des Daces le « martisor » était fait en hiver et ce sont des cailloux de rivière peints mis sur un fil autour du cou ou des monnaies d’or,argent,bronze qui indiquaient le statut social .On les portait pour avoir de la fortune et du bon temps tout au long de l’année. De nos jours le « martisor » est le symbole de l’amour pour la femme et on l'associe aux fleurs.C’est devenu une vraie œuvre d’art. Ce n’est pas une tradition religieuse mais une tradition qui est devenue nationale.Le Premier mars tout au long du pays on offre des « martisoare »,fleurs ,cartes de vœux aux femmes.même les élèves en offrent aux professeurs.
La légende du "Martisor"
-Voulez-vous apprendre une autre légende du “martisor” ?
-Oui, oui ! répondirent tous à la fois.
-Ecoutez : On dit que dans les temps anciens, tous les mois de l’année avaient 30-31 jours. Donc le mois de février dont le roi était vieux et sage avait 30 jours. Il arriva une année où l'hiver et les gels furent terribles. Les femmes et les enfants se lamentaient du poids des vêtements d'hiver. Le roi Mars apprend leurs souffrances et il se décide de combattre le roi Février pour gagner quelques jours et pour apporter ainsi les jours chauds.Le 28 février ils en viennent aux mains et, le roi Mars(Martie-Martisor), plus jeune et plus vigoureux et ayant plus d'expérience, réussit à vaincre le roi Fevrier en lui plantant le sabre de la victoire au coeur, il le dépossede de deux jours(ce mois froid devenant ainsi plus court) et il apporte les jours chauds plus tôt. Sur la mante blanche de Février, au-dessus du coeur, une trainée de sang prend la forme d'un petit noeud de ruban. Comme signe de la victoire et de l'amour , Mars annonce le I-er mars plus tôt et il donne aux jeunes filles et aux femmes un "martisor"(petit porte-bonheur attaché à un cordonnet tressé rouge et blanc)qui le portent tous le mois de mars à gauche, à la droite du coeur. external image poze_martisoare4.JPG
-C'est très intéressant! Tu connais beaucoup de choses ! dit Eleonor .
-La légende dit que tous les quatre ans, Février se venge de Mars et gagne un jour résultant à 29 jours.
-Il faut que nous nous dépechions, dit Amitie, Adriano veut arriver chez sa mère justement le 8 Mars, le Jour Internationale de la Femme.
On va en Italie, on va en Italie! Tous les enfants chantaient, dansaient et s'embrassaient de joie.
Amitié, heureux de se mettre en route, les enfants aussi, partent pour l'Italie. Mais avant de quitter la Roumanie, ils survolent le pays pour saluer les familles des élèves etwinnings de Iasi, de Braila, de Silistea et de Vulcan.

CHAPITRE 6

Il fait beau, le soleil commence à briller timidement, le ciel est bleu, les premieres fleurs du printemps sortent courageusement leurs tetes: les violettes, les perce-neige, les narcisses, les jacinthes. external image ghiocei.jpg Les Carpates restent derrière eux, les Alpes montrent leurs capuchons blancs de neige sur leurs têtes - sommets.
- On est arrivé en Italie! annonce joyeusement Amitié. Tous
les enfants agitaient leurs mouchoirs, s'embrassaient et criaient de
joie!
Le 19 mars, jour de la Saint-Joseph,en Italie l'on célèbre la fête des pères.external image fete-peres-L-1.jpeg C'est une fête plutôt récente non religieuse qui est surtout l'occasion pour les enfants d'offrir un cadeau à leurs pères; en effet, les enfants des écoles primaires réalisent, avec leurs enseignants, des lettres ou de petits cadeaux pour les offrir aux papas à l'occasion de cette fête. Gourmandise typique en Campania sont les "zeppole di S.Giuseppe". Sorte de beignets frits ou au four avec crème et cerises confites.
Décrire c'est difficile...il faudrait les déguster!
En Espagne on célèbre aussi la fête des pères le 19 mars jour de San José.On félicite tous les pères et on leur offre des cadeaux.La fête des mères est le premier dimanche du mois de mai. Il faut féliciter les mères et on leur offre surtout des fleurs mais aussi des parfums, des bijoux,etc.C'est une bonne occasion pour réunir toute la famille autour de la mère qui est la protagoniste principale.Le mois de mai est très beau ici ,on l'appelle "le mois des fleurs" parce que c'est l'époque des fleurs qui parfument tout et qui donnent des couleurs magnifiques aux paysages.
-Mais je ne sais pas . Pourquoi vous avez une fête des pères? Pour nos pères en Macèdoine il n’y a pas une telle fête. Pauvres pères! Ce sont toujours nos mères qui sont privilégiées et toujours mécontentes, dit Veronika.
-Chez nous, dit Ion, le 8 Mars était considéré le jour des mères, mais
d'un an à l'autre ce jour a été associé à la fête des filles, des
soeurs, des amantes, des amies, des femmes, des mères. Toutes nos aimées
recoivent des fleurs, beaucoup de fleurs et des cadeaux. C'est une
jolie tradition!external image qbihqp9z.gif
En Irlande la fête des mères est célébrée le quatrième dimanche du Carême (trois semaines avant le dimanche de Pâques). Son origine remonterait aux pratiques du moyen âge. Les enfants de familles pauvres étaient envoyés chez des riches pour travailler comme domestiques ou appentis. Une fois par an au milieu du carême une journée leur était octroyée pour visiter 'L'église Mère' de leur village pour adorer la vierge Marie et ce jour-là ils allaient aussi rendre visite à leur mère avec des bouquets de fleurs cueillie en chemin. De nos jours les enfants offrent toujours des fleurs avec en plus une carte et le petit-déjeuner ou le repas lui est souvent offert et servi.

-Toutes les traditions ont leur charme, les fêtes, qu'elles soient civiles ou réligieuses, sont belles et donnent l'occasion aux familles et aux amis de se réunir...
-Tu as raison, Adriano, répond Ion, et vraiment c'est ça la beauté de ces événements.
-Il y a encore une chose à dire à propos des fêtes-je veux dire la diversité des habitudes et coutumes, car la différence au lieu de nous éloigner, elle nous rapproche grâce à la tolérance et à la compréhension, continua Adriano.
-C'est plus que ça, selon moi c'est l'amitié et la générosité, ce lien entre les gens du monde entier, dit Eleonor.
-Par exemple, en Roumanie il n'y a pas de fête de pères non plus, comme en Macédoine, tandis qu'en Italie elle est célébrée le 19 mars, en France c'est en mai et en Irlande c'est le troisième dimanche de juin.
-C'est vrai, nous n'avons pas cette fête, mais nous en avons une autre qui est certainement très intéressante: c'est la journée de 40 saints-le 9 mars, chaque année.A cette occasion on prepare
-Et quelle est la signification de cette fête?
-C'est la journée de tous ceux qui n'ont pas un jour spécial à fêter leur nom. C'est la fete chretienne qui commemore les quarante marthyrs. A cette occasion on prepare des brioches speciales external image mucenici-moldovenesti.jpg
et on boit.............44 verres....!
-Comment? 44 verres de quoi?external image 09_12_7---Glasses-of-Red-Wine_web.jpg
-Hahaha, 44 verres de vin... mais c'est seulement une légende, une sorte de mythe, car personne ne boit, de nos jours, une telle quantité de vin!
-Etrange et intéressant à la fois! Dis-moi Ion, vous en avez encore des fêtes assez insolites?
-Si je pense bien, j'en ai encore une.
-Alors, raconte-nous!
- À la Pentecôte(Rusaliile – mot d'origine latine „rosalia“ - la fete de la Rose) les roumains offrent les uns les autres des assiettes remplies avec du riz au lait ornées avec des friandises, des cerises et des gâteaux, accompagnées aussi par des verres ou tasses de vin et des fleurs de roses pour le souvenir des morts de leurs familles; une de ces assiettes est pour Dieu-on dit en roumain ,,drept Dumnezeu''. Les femmes lavent les pieds des enfants qui vont de maison en maison pour être lavés et pour manger du riz au lait.
-C'est délicieux!
-Cette fete est connue en Europe Centrale depuis le XVI-eme siecle

-Nous sommes le 20 Mars ,aujourd'hui.C'est la fête de la francophonie,la fête de tous les peuples liés par la langue française.Je vous propose de composer des poèmes en français sur le sujet de l'amitié francophone européenne.

-Ecoutez mon poème alors ,dit Veronika:

Moi,enfant de l’Europe,

Je vous donne le conseil :

Apprécions la liberté,

Vivre dans la diversité,

Ensemble en amitié,

Se Réjouir de la fraternité,

Parssemer partout la bonté,

Et la plus belle créativité,

Tout porter avec dignité.

Vive toujours ,ma douce Europe !

Brian ajoute;

S’il faut rendre compte
les beautés du monde
recherchez-les
dans les blés de Lozovo
dans les vignobles de Lozovo
dans les champs pleins de tabac
le soleil,la terre
et ce que je veux
c’est m’alonger jusque dans tes champs
et rêver de Toi
Toi L’Europe
pays d’amitié, pays d’espoir
Le plus beau pays du monde!
-Et le mien, dit Ion:
Europe terre de nos âmes,
Coin de bonheur et de beaux rêves,
Partie de planète pleine de joie,
C’est à quoi l'on rêve , nous, les enfants !
-Eh bien,voilà le mien aussi,dit Adriano:
C’est quoi de plus beau,les enfants,
Qu’avoir une Europe propre,
Sans guerre ,sans chômeurs,
Sans (des) ambitions médiocres,
Sans (de) gens envieux
Mais toujours avec des sérieux
Qui montrent toujours la nouveauté,
Un bonheur de vivre son enfance en Europe!
-Laissez-moi encore un peu réfléchir,dit Yannis .J'aimerais transmettre à l'aide de mon poème un message pour tout le monde,enfant ou adulte car l'avenir de notre continent et du monde nous appartient ,ce n'est pas seulement aux gouvernements mais à nous tous.Donc je dirais comme ça:
Quand en Europe tu iras
Enfant ou adulte tu seras
Donc la guerre ne l’apporte pas
Mais la paix toujours et la joie.
Que tous les européens soient gais,
Que l’argent ne t’attire pas
Mais la liberté et l’amitié,
En Europe le bien-être sera
Et ainsi partout le bonheur.
-Très bien , Yannis ,dit Eleonor.Moi, j'insisterais sur le rôle de l'enfant .
L’importance de l’enfance
C’est d’arrêter la souffrance.
C’est vraiment merveilleux
De voir un enfant heureux
Et d'un seul petit regard
Voir qu’il n'est pas trop tard
Pour grandir dans une Europe unie
Qui nous réunit pour la vie .
-Magnifique,mes amis!Voilà aussi mon deuxieme petit poème,dit Brian:
Chaque adulte a passé cet âge
Qui a laissé tant de souvenirs ,
Âge pris entre la nostalgie et la joie
Comme si on partait faire un long voyage
D’où on peut toujours revenir.
-Moi,dit Yannis,je vais parler de la période de l'enfance vue et sentie par moi-même
La période de l’enfance,
Pleine de nostalgie et de rires,
Pleine de jeux,de chants et d’amis
Et surtout pleine de plans d’avenir.
La période de l’enfance
Pleine d’européens contents
Pleine de pays pleins d’espérance
Et pleine en même temps de futurs talents .
-Vos poèmes m'ont fait penser davantage et m'ont inspiré,dit Ion.En effet ,je veux réunir les idées de tous les poèmes et voilà à ce que je pense:
L’univers de l’enfance
Commence avec une famille
Qui nous dirige avec importance
Vers les énigmes de la vie .

L’univers de l’enfance
Continue ensuite avec des copains
Qui marquent notre existence
Et qui nous guident sur le chemin

L’univers de l’enfance
Passe aussi par l école
Qui nous enseigne la connaissance,
Le jeu et le sport à tour de rôle.

L’univers de l’enfance
Ne finit jamais dans nos âmes
Qui nous pardonnent avec indulgence
Les erreurs des programmes.

L’univers de l’enfance
Demeure serein en Europe qui est celle
Qui nous montre sans cesse
La bonté et la beauté du monde.
-C'est magnifique,crient les enfants en choeur.Comme une ode à l'enfance européenne.Bravo,Ion!
-Arrêtez avec les éloges,je vais rougir,dit Ion en riant.Mais ça suffit tant de poésies.Soyons attentifs à notre itinéraire.


Les jeunes qui font le voyage survolent audessus de la Grece. Yannis les conduit à Athenes, la capitale de son pays! Yannis est très bavard comme tous les grecs, toujours souriant et très aimable. Ils regardent l'Acropole datent 5 siècles avant Jésus Christ et le Parthénon, external image latin_pantheon.jpgce vieux temple de la même époque.
-Qu'est-ce que c'est ce bâtiment devant lequel je vois un défilé d' élèves, d' étudiants et de soldats? demande Amitié
-C'est l'Assemblée Nationale. Autrefois, ce bâtiment était un palais de style néoclassique. Et le défilé est pour célébrer le 25 mars!
-Le 25 mars c'est quoi?
C'est la libération de la Grèce par les Turcs après 400 ans d'occupation.
Le 25 mars on mange du poisson et de l'aillade ! ajoute Yannis.
-C'est votre fête nationale? demande Amitié
-Oui! Nous avons encore une fête nationale le 28 octobre. Nous fêtons le grand "non" aux Italiens de Moussolini et la guerre contre les Allemands.


Voudriez-vous que je vous raconte quelque chose de mystérieux? C'est au sujet de notre centre puissant monacal de l'Orthodoxie depuis le 11ème siècle et qui est vraiment une oeuvre merveilleuse. Il s'agit d'une étendue de rochers qui se trouve dans la vallée de Théssaliaexternal image 1253994602wzuNJsD.jpg près de Kalabbaka, entre les montagnes de Koziaka et Antichassia où l' on pratique l'obéissance, ou l'on forge la foi et où l'on forme la personnalité.
En haut, sur les rochers escarpés, par un accord secret entre eux, la solitude et le silence regnent. Des 21 monastères qu'il y avait dans le passé sur les rochers de Meteora il n'en reste aujourd'hui que 6 en activité (Jésus,Varlaam, Agios Stefanos...)


Dès le matin une conversation mystérieuse avait eu lieu entre Yannis et Amitié; ils chouchottaient et riaient dans leurs barbes, tout en gardant quand même un air très sérieux.
Les heures s'écoulèrent en vitesse, vers midi tous avaient oublié cette petite étrangeté du matin...
Enfin voilà l'heure du déjeuner, tous s'étaient réunis autour de la table comme d'habitude.
Mes chers amis, dit l’Amitié, je veux vous parler maintenant d’une rencontre qui s’était passée il y a longtemps. J’ai eu une rencontre avec L’AMOUR! imaginez-vous. Je n’oublierai jamais cette rencontre qui m’a tellement touché. Savez -vous ce qu’elle m‘a demandé? Pourquoi existes-tu? Même aujourd’hui je ne sais pas répondre á cette question.Une question étrange! Pourriez -vous m’aider á trouver la bonne réponse de cette question bizarre?
-Moi, dit Veronika, je pense que tu existes pour nous et pour essuyer les larmes que L’AMOUR fait couler parfois. N’est -il pas vrai, mes amis? Que serons-nous sans toi?
-Notre promenade à travers chaque pays a été vraiment superbe, les enfants, mais moi j'ai pris la décision de vous quitter.
-Quoi?
-Pourquoi?
-Non!
Tous étaient si surpris qu'ils ne trouvaiant plus les mots pour exprimer leur étonnement.
Après quelques secondes qui semblèrent des heures, Amitié continua, en gardant le même air sérieux:
-C'est mieux pour vous d'être sans moi. A quoi sert l'amitié...
O, cela était vraiment grave, les enfants étaient ébahis.Impossible que quelqu'un puisse avoir une telle pensée... et c'était justement Amitié qui disait ces mots-là, leur cher oiseau, leur précieux compagnon qui leur avait fait comprendre les meilleures valeurs humaines...la tension était de plus en plus grande...
C'est alors que Adriano cria:
-Poisson d'avril, les amis! Hahahaha! Amitié ne nous quittera jamais! Hahahahah!external image poissonavril.jpg
-Dieu, quelle farce!
- Elle est bien bonne! C'est cela que vous mijotiez toute la matinée!
La joie et les rires éclatèrent de nouveau dans la chambre.
-Maintenant racontons, les amis!
-Ah, le Premier avril! s'exclame Ion. Tout le monde attend ce jour, mais nous, les enfants, nous l'attendons impatiemment. C'est le jour des farces. Tous font des poissons d'avril. Je me rappelle le poisson d'avril que j'ai fait à mon frère. Je lui ai dit qu'il neigeait dehors et il a commencé à chercher ses vêtements d'hiver: le foulard, le capuchon, les gants, le pull en laine, ses bottes etc... et finalement......sa luge! Tous ont ri aux éclats!


CHAPITRE 7



.-Cette année , les orthodoxes et les catholiques fêtent Pâques le même jour, le 4 avril! se rappelle Ion.
- Quelle belle coïncidence, dit Adriano. Vous êtes tous mes invités à Naples, chez moi. Mes parents seront heureux de vous accueillir. Maman prépare un bon gâteau pascal aux noix.
- Chez nous, dit Ion, à Pâques on teint les oeufs en rouge, le symbole du sang de Jésus Christ, mais pour embellir la table, on les peint en jaune, bleu, vert, mauve, orange, etc..external image thumb_446_x_0_4809-89297-untitled1copy.jpg
Chez nous, dit Veronika, on décore aussi les oeufs ainsi : rouges, verts, orange. Moi, je préfère les rouges. Le Samedi Grand c’est un spectacle pour mon peuple. Toutes les églises sont pleines de gens venus pour participer á cette cérémonie religieuse tres importante. On fait des cercles autour de l'église, les jeunes filles et les garcons font des voeux. Pour moi, c'est la plus grande soirée de l'année. Le lendemain....la plus grande joie : HRISTOS VOSKRESNA! se disent les gens entre eux.
VISTINA VOSKRESNA! c’est la réponse ajoutée. external image oua.jpg



-Mais comment est-ce que vous décorez les oeufs?
-La décoration des oeufs peut se faire avec de la gouache, de l’encre, de la teinture ou même des feutres. Une technique fort répandue en Roumanie consiste à utiliser des feuilles ou des fleurs . Par exemple, on dépose une feuille de trèfle sur un oeuf qu’on place dans un vieux bas de nylon et on plonge le tout dans la teinture rouge. Quand l’oeuf est sec, on décolle délicatement la feuille et on applique une couche de verni.
-Wow,je suis étonné.C'est très intéressant.Vous videz les oeufs avant de les décorer?
-Non,les Roumains peignent en général des oeufs cuits durs qu’ils mangent après les avoir cassés selon le rituel traditionnel. Mais les artistes vident les œufs avant de les peindre, en perçant un petit trou à chaque extrémité et(en soufflant dedans. Ceci permet de conserver les oeuvres.
-J'aimerais qu'on en décore aussi!!!
-Ne t'inquiète pas, on va le faire car c'est le Jeudi Saint. Mais tu ne m'as pas laissé le temps de t'expliquer ce qu'on va faire avec les oeufs avant de les manger.
-Je t'écoute sans t'interrompre.
-J'en doute. Hahaha!
-C'est promis!
-Pour une fois je te crois! Alors,au matin de Pâques,commence un petit jeu qui va durer toute la semaine et qui consiste à frapper son oeuf peint sur celui de son voisin en disant « Hristos a înviat » (Christ est ressuscité). L’autre doit répondre : "Adevarat ca a inviat" (Il est vraiment ressuscité). Celui dont l’oeuf reste intact remporte le jeu ! Pendant les jours suivant Pâques, les Roumains se saluent d’ailleurs en répétant cette phrase rituelle.

.- Mais le jour le plus aimé , c'est le I-er Juin, le Jour International de l'enfant. Ce jour-la l'enfant est le petit prince de la famille! Il reçoit des cadeaux, des bonbons, des friandises. Il est très gaté. Cette anneé , on n'a pas organisé de carnaval , mais....une vraie fête: on a chanté, on a dansé, on a mangé des friandises et on s'est bien amusé!
external image 6-intai-iunie.jpg
-C'est ma journée préférée!
-Dans une semaine cette fête va arriver , dit Brian
-Les amis, et si l'on organisait un carnaval pour cette occasion?
external image baloane.jpg
​ Le Carnaval du Premier Juin était vraiment merveilleux: en air-des ballons en couleurs, des artifices; sur les tables-des gâteaux et des friandises, en bas des jouets parsemés dans l'herbe verte; partout des cris de joie et de la musique! Des papiers avec des vers et des slogans; des cartes de voeux et des dessins...
Il y avait tant de choses à voir car tous s'étaient réunis pour célébrer cette journée - la fête des enfants de tout le monde.
- Saviez-vous que chaque année, le 24 juin , les Roumains marquent la célébration des Sanziene, demande Ion. La nuit qui précéde ce jour qui est considéré comme magique - les miracles sont possibles, il s’agit de forces bienfantes, mais aussi malfaisantes qui jaillissent de partout et envahissent la nuit.
-En ce qui concerne la fête de Sânziene, le jour du solstice d’été, le terme désigne non seulement une plante au symbolisme solaire, mais aussi un groupe de fées.
Les légendes disent que Sanzienele sont de très belles filles qui vivent dans les forêts ou les plaines. Elles viennent pour danser et donner le pouvoir de guérison aux grandes fleurs et aux mauvaises herbes bonnes pour toutes les maladies. Les gens croyaient que les fées Sanziene volaient de nuit dans les airs ou marchaient sur terre. Elles chantent et protègent les cultures fruitières, les femmes mariées , les oiseaux et les animaux qui se reproduisent, elles guérissent les malades. Si les gens ne célèbrent pas correctement, elles se fâchent et deviennent amies avec les méchantes IELE ou la Pentecôte.
La réunion des Soarele iubiriiSanziene représente une occasion pour les jeunes qui veulent unir leurs destins, une célébration de l'amour, bien honorée par des chants et des jeux. A la veille des Sanziene , les filles et les garçons qui vont se marier dans le village se réunissent le soir. C'est amusant!. On organise des foires, on fait des feux et les filles ramassent des fleurs pour se faire des couronnes et des guirlandes tout comme les Fées.external image thumb_sanziene.jpg
Apres avoir tresse des couronnes de fleurs, les filles s'habillent avec leurs blouses paysannes pailletees et brodees et posent leurs couronnes sur la tete, se regardent dans un miroir et pensent au jeune homme qu'elles aimeraient epouser.
rUne autre legende dit que les jeunes filles jettent les couronnes sur le toit de la maison en signe d'invocation du bonheur et si elles se bloquent contre la cheminée, cela annonce un mariage prochain. A l'aube, les garçons se rassemblent dans les villages, avec des fleurs au chapeau pour la fête . 7 jeunes filles sont choisies, ce sont les 7 plus belles et les 7 plus calmes jeunes filles du village. Les autres couples sont vêtus de blanc. Ainsi formée la procession de Dragaica va traverser le village et les champs. Au carrefour, les filles dansent et chantent joyeusement.
Selon certains experts, la célébration des Sanziene a son origine dans un ancien culte géto-dace du soleil. Ces personnages sont souvent représentés par des liens d'une danse thrace étonnante.

Ces jaunes fleurs, sanziene ou caille-lait jaune qui fleurissent à cette date-là sentent bons et comme plantes medicinales, elles aromatisent le thé. Le 24 juin tout le monde a des caille-lait jaunes, on en vend, on en achète, on en offre, comme le muguet en France le premier mai.

-Vraiment, c'est tres interessant, mais le temps vole et nous avons encore a apprendre beaucoup de choses sur les fetes civiles et religieuses, dit Eleonor.

-Aujourd'hui ,c'est le premier novembre, la Toussaint qui est une fête catholique, célébrée le 1er novembre, au cours de laquelle l'Église catholique romaine honore tous les saints, connus et inconnus. En Roumanie, on fête les morts avec des chandelles et bougies allumées dans les cimetières et on fleurit les tombes (symbolisant la vie heureuse après la mort).external image toussaints.jpgOn donne aussi à manger et à boire aux pauvres.
-Aimeriez-vous m'accompagner dans le petit cimetière du village pour déposer quelques fleurs sur les tombes de mes grands-parents?
-Oui,bien sûr! Comme ça on va observer les habitudes des villageois. As-tu beaucoup aimé tes grands-parents?
-Oui,énormement car ils étaient si gentils avec moi. Ils inventaient chaque jour un autre jeu et une autre histoire pour me faire plaisir mais en même temps pour m'apprendre des choses sur la vie. Même s'ils ne sont plus en vie, leur présence m'accompagne toujours car je les porte avec joie dans mon coeur.



CHAPITRE 8



Aujourd'hui Amitié est très fatigué, en effet, la petite troupe a voyagé toute la nuit pour pouvoir arriver sur les côtes bretonnes external image Bretagne-France-Stefano-Merler-1-1024x768.jpgoù ils doivent rencontrer des amis celtiques et découvrir leur culture. Amitié et toute la petite troupe se permettent un moment de pause et s'émerveillent de la beauté du soleil levant et ne se rende pas compte qu'un brouillard épais est un train de les encercler doucement. Un brouillard pareil à une fumée épaisse, à croire que les anges préparent un barbe-cue. Amitié est bien embêté maintenant, il n'arrive plus très bien à s'orienter, le brouillard persiste et tout le monde commence à s'inquiéter mais n'ose rien dire. Amitié prend donc la décision de suivre la côte tant bien que mal. En suivant ainsi la côte ils ne se rendent pas compte qu'ils volent maintenant au-dessus de l'Atlantique et lorsque le brouillard enfin se dissipe, ils aperçoivent le paysage et présument être arrivé en Bretagne en France, leur lieu de destination.

- Oh, mon dieu! s’exclama Brian. Regardez, bien. Vouz n’avez pas reconnu cet homme? Salaun-le -Fol! Qu-est-ce qu’il fait ici? Peut-être il cherche sa fleur blanche? Et ça c’est l’église Notre-Dame du Folgoët?external image Basilique-du-Folgoet.JPG
Mais, oui, c’est vrai! répond Amitié. Vous n’avez pas entendu ces mots: Ave Maria, Ave Maria? On est juste au dessus de la belle église en Bretagne.
Amitié continue de longer la côte et chacun admire la beauté du paysage d'un vert qu'ils n'avaient jamais vu auparavant.external image limerick_campus_imagelarge.jpg Au bout d'un moment, l'un d'entre eux s'écrit : 'Mais j'ai déjà vu ces côtes toute à l'heure avec ses gigantesques éoliennes, vous voyez en bas à droite, nous devons survoler une petite île! Es-tu certain Amitié que nous sommes en Bretagne?' - 'Eh bien pour vous dire la vérité j'ai l'impression que nous sommes arrivés au fin fond de l'Europe!' - 'Que veux-tu dire Amitié, l'Europe à une fin? - 'Pas dans ce sens, mais du point de vue géographique, de ce côté ci de l'Atlantique il n'y a qu'une île de cette taille qui reste et cette île est un pays qui s'appelle l'Irlande, de plus, seule l'Irlande est connue pour la couleur de ses paysages on la surnomme l'Île Émeraude
et tout comme la Bretagne c'est un pays celtique, allons rencontrer ses habitants, nous finirons par en savoir plus sur la culture celte'. Le gigantesque oiseau survole maintenant les côtes Ouest du pays d'un peu plus près et tout le monde met ses sens en éveil.L''odeur de la mer, la sensation du vent sur leurs joues, les paysages, tout leur semble si magique et puis il y a cette odeur, une odeur particulière, qu'ils connaissent peut-être? Amitié leur explique : 'Cette odeur c'est l'odeur de la tourbe que les irlandais utilisent depuis le début des temps pour chauffer leurs maisons, vous voyez les petits tas de tourbe qui sèchent près de cette maison? Allons rendre visite à ces gens et se réchauffer près du feu car la brise est fraîche à cette heure ci.
- Il fait froid dehors, mais dans la chambre et dans les âmes des irlandais , il fait chaud ! Notre ami, Brian, nous l'a prouvé, dit Ion d'une voix douce.
- Oh, merci! Vous êtes bien gentils. Depêchons-nous! Mes parents nous attends au seuil de la maison à bras ouverts.
- Entrez, entrez, les petits! les invitent les parents de Brian et les embrassent paternellement.
Tout le monde s'engouffra dans la petite chaumière et très vite des chaises furent placées autour de la cheminée où un feu vif crépitait de joie.

CHAPITRE 9

Les enfants passent de beaux moments ensemble. Ils jouent différents jeux, ils enseignent aux uns et aux autres les jeux spécifiques de leurs pays. Dans un moment de repos, Ion dit :
-Les amis, le jeu de cache-cache, en Roumanie s'appelle BABA OARBA (la vieille aveugle) ou PITITA, mais il y a une différence entre ces deux jeux.. Les enfants se cachent, pendant qu'un autre enfant, les mains sur les yeux, reste dans un certain endroit, établi au début du jeu; il compte de un à cent(ou à 50, ça dépend), ensuite, il devra partir à la recherche des autres pour les découvrir et nommer chacun d’eux.(par exemple, disons:Eleonor, vue, derrière l'arbre!-alors Eleonor devra se rendre....le plus rapidement possible à la place établie et avant celui qui aura compter. Ainsi, les enfants les plus rapides (enfants qui réussissent à arriver à la place établie, avant celui ci qui avait compte - seront) deviennent des vainqueurs...
-C’est intéressant. Allons, jouons Baba Oarbaexternal image baba_oarba.jpg!
C'est comme en Espagne.Ce jeu s'appelle EL ESCONDITE et tous les enfants jouent al escondite dans les rues , dans les parcs, dans la cour de l'école, etc. Il s'agit d'un jeu traditionnel qui est transmis à travers les parents, les grands-parents, et toutes les générations précédentes.

Tu peux répéter encore une fois je t’en prie? Baba Oarba? Je ne savais pas que cette Baba Oarba existe en Roumanie?s’étonna Veronika. Baba Oarba vit á Koseleri près de mon village Lozovo.Ce n’est pas possible! Ma grand-mère la connaît bien. Elle a son numéro de téléphone aussi. Je me souviens bien. Quand j’étais petite elle était souvent prèsente dans notre maison, une amie préferée de mes grands- parents.

En poussant des cris, comme des guerriers, les enfants couraient, sautaient, leur joie était sans fin.
Après une demie d’heure, ils étaient deja fatigués. Ils étaient assis dans l’herbe et se racontaient des jeux de leur école, des contes, des histoires drôles ou d'épouvante. C’était si agréable de les voir parler français. Ion, qui ne se débrouillait jamais pendant la classe de français, avait maintenant acquis une maîtrise de la langue presque incroyable. Vraiment l’amitié peut faire des miracles!
-C’est ton tour, Ion. Raconte-nous quelque chose!
-Oui, mais faites tout d'abord du silence. A propos, vous savez qu’ il y a même un jeu qui est destiné à faire le silence en classe, quand les enfants sont trop bruyants.
-Vraiment?
-Il s’appelle Le plus tranquille enfant
Dans la classe, quand les petits élèves ne sont pas très sages on utilise, en tant qu'enseignant, cette formule magique: on choisit le plus tranquille, le plus sage enfant de la classe qui, à son tour choisira le plus sillencieux camarade qui le remplacera, et comme ça...les enfants seront motivés d'être les plus sages et tranquilles de la classe...
-Tu veux dire que tour a tour chaque élève choisit le plus tranquille comme dans une chaine?
-Oui..
-C’est ennuyant..et c’est pour les gamins, pas pour nous qui sommes presque des ados.
-C’est bien quand même d’apprendre les jeux des petits. Ion, tu en sais encore?
-Oui.Je vais vous en dire deux.
Le premier Je mangerais ,,n'' oranges.
Chaque élève de la salle de classe est compté, ayant son propre nombre.
Le prof dira:,,je mangerais 5 oranges'', alors vite, l'élève ayant le numero 5 dira:,,pourquoi 5 et pas 10?'', l'enfant ayant le numero 10 devra dire, à son tour, une formule semblable...jusque à ce que quelqu'un ne suive pas et ainsi il sort du jeu, alors on recommence le jeu, sans lui. Il faut faire attention de ne pas nommer des numeros sortis du jeu, car ainsi on sort aussi du jeu....on continue comme ça jusqu'au moment où il reste deux joueurs qui se disputent et finalement un seul qui sera le vainqueur.
Un autre jeu Impietrita - c'est-à-dire, faire comme les pierres.
Les élèves sont dispersés sur une superficie: l'un d'eux a le ,,pouvoir '', de les transformer en 'pierre' ils ne doivent pas bouger d'un centimètre; il doivent rester immobile comme pétrifié. Ce n'est seulement lorsqu'un autre participant passe devant lui qu'il retrouve sa mobilité.


- C'est quelle date aujourd'hui? demande Adriano, en se rappellant quelque chose.
- C'est le cinq décembre! repond joyeusement Ion parce qu'il se souvient d'une fête religieuse très attendue par tous les enfants du monde: la Saint Nicolas. Le Père Nicolas, le patron des enfants, apporte des cadeaux, des sucreries et de l'argent. À cette occasion, le soir du cinq décembre, les enfants nettoient leurs chaussures et les laissent à la porte pour que le Père Nicolas les trouve et qu'il y laisse des cadeaux ou ... des batons dans les chaussures des enfants désobéissants!

CHAPITRE 10


Cette nuit-là les enfants se sont endormis dans une petite cabane, construite précisément pour eux. C'était leur endroit de conte. C'était là, qu'ils attendaient le Père Nicolas. external image 5941228434128__mos-nicolae.jpg

Ce jour-là de décembre il faisait beau. Tout ressemblait au premeir jour de leur rencontre. Oh, comment le temps avait passé!
Quelques nuages s'amoncellent dans le ciel et dans les yeux des enfants aussi: la tristesse de fin de voyage, le moment où ils devaient se séparer...une seule petite lumière tentait d' effacer toute ombre possible de leurs yeux, c'était la lumière de l'amitié: des enfants de plusieurs pays, liés dans ce miracle de l'amitié, en partageant les mêmes joies pendant cette aventure de la découverte de differents pays, un voyage incroyable, une balade si fascinante et insolite mais assez révélatrice et instructive pour eux.
Les enfants se taisaient, il n'y avait plus de paroles et ce silence semblait infinù et même plus assourdissant que le plus terrible bruit. Des larmes jaillirent dans les yeux de Ion. Elles étaient chaudes et brûlaient ses joues en roulant sur son visage.
-Ne sois pas triste, notre amitié résistera aussi à la distance.
-Essuie tes larmes, Ion, lui dit Brian.
Ion tendit ses mains pour essuyer ses yeux et resta ainsi, les yeux fermés quelques instants. En levant sa tête, la première chose qu'il a vue après avoir ouvert ses yeux, fut la boîte.
Et l'oiseau, où était-il? Et ses amis? Et ces merveilleuses aventures...ont-elles été réelles où seulement le fruit de son imagination et surtout de son désir de rencontrer les autres enfants?
-He, pourquoi es-tu triste, Ion? Moi je t'ai aidé à accomplir ton grand désir, lui parla une voix qui lui sembla très habituelle, très connue..
Ah, c'était son cher oiseau, alors ce n'était pas son imagination...
-Amitié, c'est bien toi!
-Mais oui, qui d'autre, c'est toujours moi!
-Mais qu'est-ce que tu as dans ta main?
-C'est un cahier...et c'est pour toi...
-Pour moi? Tu es gentil...mais que devrais-je y écrire?
-Tu vas écrire l'histoire à laquelle tu as pris part...et, très important, tu vas la rédiger en français, car tu dois reconnaître, ces derniers temps tu as fait des progrès, grâce à cet échange et entretien avec tes amis francophones.
-Oui, c'est vrai...
-Pourquoi hésites-tu, Ion? Est-ce que tu n'aimerais pas que tout le monde sache la grande valeur de l'amitié? Que les enfants comprennent que leurs désirs ne sont pas des rêves impossibles! Que les professeurs sachent que tout élève, peu importe ses connaissances, et ses notes, doit participer aux activités...
-Oui, oui...et que tout le monde puisse connaître nos cultures, nos traditions que nous venons de partager! Que nous, enfants de pays différents, nous avons trouvé les liens de l'amitié...
-Mon cher Ion, je ne voudrais pas t'interrompre, mais je dois partir, toutes tes pensées doivent être écrites dans ce cahier, où chacun de tes amis a déjà écrit quelques lignes...
-Tu pars?
-Oui, d'autres enfants m'attendent, je dois faire comprendre à eux aussi la valeur de l'amitié...ici mission accomplie!
-Je comprends, répondit Ion un peu triste. Est-ce que jamais je pourrais te rencontrer de nouveau?
-Mon cher Ion, moi je serai toujours dans ta vie, à partir de cette aventure , tu me sentiras à chaque fois que l'amitié sera présente dans ta vie...malheureusement, il y a des gens qui ne connaissent pas la valeur de l'amitié et mènent une vie triste et sèche. C'est à eux que je dois m'adresser, et notre livre-un plaidoyer pour l'amitié-les aidera aussi. Donc, écris ta part dans le cahier...
Les premiers mots de Ion, un peu timides, furent couchés sur les feuilles du cahier: Ce jour-là, il ne faisait pas froid....
VIVE L'AMITIÉ FRANCOPHONE!

FIN